Cela Alexander McQueen montrer de côté, le sizeism reste un gros problème en Europe. «Chaque saison, nous faisons un beau paquet de Show [une liste des modèles qu`une agence représente] pour Models.com, et chaque année nous sommes comme, allez, qui va l`acheter?» Anna a partagé. Les designers européens semblent particulièrement réticents à présenter n`importe qui au-dessus d`une taille six. Dans un récapitulatif vidéo des collections Spring 2018 à Londres, le rédacteur en chef de Vogue, Anna Wintour, a souligné ce phénomène alarmant. «Les designers anglais semblent encore très amoureux de l`idée d`une fille très mince. Et l`idée que pour être cool, vous devez être mince, «Dame Wintour notes. Tel est le cas avec les autres capitales de la mode où voir quelqu`un au-dessus de la taille de l`échantillon est une rareté. «Nous prenons de grandes mesures d`impression sage, commercial sage, et éditorialement, mais c`est juste comme les défilés de mode sont si derrière encore. C`est vraiment frustrant», a souligné Anna. «A l`école, j`ai toujours été bizarre. Mais c`est toute une industrie de bizarres; un grand Mashup des soi-disant Freaks. «@palomija est sur une mission avec l`étoile de couverture d`autres @ashleygraham pour obtenir l`industrie de la mode pour servir chaque femme. Consultez notre Shooting exclusif et des interviews avec #palomaelsesser et #ashleygraham dans le numéro de juillet/août.

#BeautyBeyondSize #VogueArabia Cover 3 de 3 photographe: @miguelreveriego styliste: @anyaziourova interview: @catminthe «في المدرسة كنت أوصهذه بال, ريبة, ولكن, Kamil بأكملها sadek للغرباء, تجمّع… بالغرباء» بالوما إلسيسر في مهمّة مع زميلتها «. كلّ سيّدة……………….. اقرؤوا اللقاء الحصري الذي جمع كلّ من, شلي…………………….. إلسيسر. Maintenant, juste sous le fil, elle met un autre accomplissement majeur sur son curriculum vitae cette année. Graham couvre le numéro de janvier 2017 de Vogue Royaume-Uni, sa toute première couverture vogue. Tourné par Patrick Demarchelier, elle regarde chaque pouce la fille fraîche, avec à peine le maquillage, les cheveux de vent-tousled et une veste en cuir fraîche par l`entraîneur. Jusqu`à présent, seule l`image de couverture est disponible, mais sachant Graham, nous sommes prêts à parier que l`éditorial est tueur, aussi. Pendant des années, Graham, 29 ans, avait été dit que certains rêves étaient hors de portée pour «plus-taille» des modèles comme elle. Atterrissage de la couverture de Vogue, par exemple.

Mais Graham ne l`a pas achetée. L`onction d`une mère porteuse et porte-parole des légions de femmes pleines de figuré qui se sentaient invisibles-et de gagner des légions de fans dans le processus-elle a fait la barricade la plus redoutable de la mode: son culte de l`ultra-minceur. Aujourd`hui, alors qu`elle entre dans le Panthéon du mannequin, Graham est convaincue que le culte maigre de l`industrie est destiné à la poubelle. Vogue Arabia n`est pas là depuis longtemps. «Nous sommes tous venus là avec nos cœurs entre nos mains», a dit Moïse. «Nous étions prêts à montrer au monde que toutes les femmes comptent dans la mode. Cette mode n`est pas exclusive, c`est pour tout le monde. Nancy et Julie étaient visionnaires. Ils nous ont permis de vraiment être créatifs. Nous avons tourné dans des endroits comme le Costa Rica et les successions dans l`état de New York.

Il n`y avait pas de limites. Ils ont traité ce magazine comme si c`était vogue. Vous avez vu la fierté et la joie dans les pages. Quand Tess Holliday a quelque chose à dire, elle laisse le monde savoir. Le modèle du Mississippi-Bred a fait les manchettes pour parler régulièrement sur les questions liées au féminisme, l`acceptation du corps, et la maternité. Ce faisant, Holliday est devenu l`une des femmes les plus parlées de la modélisation. Qu`elle s`agisse d`exprimer sa solidarité avec le mouvement #MeToo sur Twitter ou d`utiliser son Instagram pour déglacer les graisses, Holliday a été un défenseur vocal des questions qu`elle considère vitales. Sa dernière croisade-sur le manque de différents types de corps sur la piste-frappe près de la maison. «Une chose que je pense constamment, c`est que les marques comme Gucci peuvent faire des vêtements pour hommes de taille plus, alors pourquoi ne pouvons-nous pas le voir pour les femmes?» Holliday a demandé lors d`une visite aux bureaux de Vogue.